DIY – Mes produits cosmétiques maison/naturels


DIY / mardi, septembre 4th, 2018

C’est vrai, il y a quelque temps déjà j’avais promis de faire un article concernant certains cosmétiques maison, alors le voilà enfin… ^^

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux produits naturels, j’ai voulu essayer de trouver un déodorant maison, parce que ceux qu’on trouve dans le commerce sont vraiment pas très clean… Il est vrai qu’on entend de plus en plus parler de cancers du sein ou d’autres problèmes de santé en lien avec l’utilisation répétée de produits chimiques entrant dans la composition des produits cosmétiques du commerce. De plus, avec le projet bébé qui trottait dans nos têtes à Monsieur et moi, j’ai encore moins hésité et je me suis dit « allez vas-y lance toi, ça ne te fera pas de mal ».

J’ai alors fouiné sur la toile et j’ai trouvé pour commencer une recette de déodorant naturel « solide » :

Ingrédients : 

  • 100g d’huile de noix de coco
  • 60g de bicarbonate de soude
  • 40g de fécule de maïs
  • 20 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou de tea tree (facultatif, surtout pour les futures mamans car déconseillé pendant la grossesse)

Recette :

Dans un contenant en verre, mélanger petit à petit l’huile de coco fondue avec le bicarbonate de soude et la fécule. Ajouter éventuellement à la fin l’huile essentielle pour parfumer ce déodorant. Laisser refroidir au congélateur quelques heures pour que la préparation fige bien. C’est prêt ! Vraiment facile, non ?

 

Après quelques mois d’utilisation, j’ai été assez satisfaite et même Monsieur avait une préparation pour lui et s’en servait. Bon, il faut savoir que ce n’est pas comme un déodorant classique et qu’il faut l’étaler avec les doigts. Nous avions essayé des applicateurs type « stick » que nous avions remplis avec le déodorant mais sans succès… L’intérêt du bicarbonate de soude, et éventuellement des huiles essentielles, est de lutter contre les bactéries présentes sur la peau responsables des odeurs.

Au niveau transpiration je peux vous assurer, et Monsieur aussi, qu’on ne sent pas, et surtout qu’on ne sue pas plus qu’avec un déodorant classique, voire même un peu moins, ce qui est un vrai avantage. Bien sûr, il s’agît bien d’un déodorant et non d’un réel anti-transpirant. Il ne bloque donc pas totalement la transpiration qui est un processus naturel et essentiel pour la régulation thermique du corps. Malgré cela, Monsieur en était quand même plutôt convaincu.

Cependant, nous avons noté quelques inconvénients de cette recette. Premièrement, la préparation peut irriter les aisselles en raison du bicarbonate de soude qui peut rester au fond du pot non dissout même après avoir bien mélangé le tout. Ensuite, le problème le plus embêtant est que le mélange fondait avec les grosses chaleurs que nous avons eues cet été. En effet, l’huile de coco devient liquide rapidement lorsque la température monte alors étaler de l’huile, c’est un peu moyen.  J’ai vu par la suite une astuce pour éviter ce problème : réaliser la préparation dans un moule en silicone au lieu du contenant en verre afin de pouvoir démouler le déodorant après l’avoir placé au froid. Il suffit ensuite de le replacer au réfrigérateur entre 2 utilisations. Bon ok, ce n’est pas forcément l’idéal de devoir aller à la cuisine pour mettre son déodorant… Du coup en attendant, je me suis trouvée une nouvelle solution alternative millénaire: la pierre d’alun naturelle. Celle-ci a l’avantage de rester solide au moins.

Pour ceux qui ne connaissent pas, la pierre d’alun est un sel à base de sulfate de potassium. Elle a des vertus anti-transpirante et antiseptique. Je l’utilise en sortant de la douche sur peau sèche, il suffit simplement d’humidifier un peu la pierre avant de l’utiliser et celle-ci laisse une fine couche saline sur la peau et combat les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Elle limite également la transpiration (sans toutefois boucher les pores) et permet de rester fraîche tout au long de la journée. Enfin, elle peut aussi être utilisée après le rasage pour limiter les irritations et arrêter les petits saignements. L’autre avantage de la pierre d’alun est son coût : une pierre peut être utilisée pendant un an.

Le déodorant solide est donc une idée très facile à réaliser et vraiment efficace qui peut remplacer sans soucis les déodorants classiques du commerce. Néanmoins, en raison de sa composition, son stockage n’est pas forcément pratique surtout si il fait chaud dans votre salle de bain. Dans ce cas, la pierre d’alun reste une alternative naturelle satisfaisante.

Par ailleurs, j’avais également testé la réalisation d’un savon liquide pour l’hygiène des mains. Malheureusement, la recette essayée (à base notamment d’eau, de savon, d’huile d’olive et de miel) n’a plu ni à Monsieur, ni à moi… En effet, celle-ci ne moussait pas et laissait un film gras dans le lavabo et sur les mains. Nous sommes donc pour le moment retournés à notre savon liquide traditionnel en recharge. Si vous avez une recette efficace à proposer, n’hésitez pas à la partager avec nous.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.