Rome : trucs et astuces pour un séjour parfait


Voyages / mardi, mai 8th, 2018

Weekend à Rome, tous les deux sans personne…

Voilà, la musique dans la tête, c’est cadeau !

Au mois de mars dernier, nous avons eu la chance d’effectuer un petit séjour dans la magnifique ville de Rome. Je dois dire qu’à l’origine, ce n’était pas ma destination de prédilection (même si j’espérais bien y aller un jour) et j’avais plutôt envie de nature et de calme. Pas vraiment l’idée qu’on se fait d’une capitale donc… Mais pour faire plaisir à Madame, j’ai finalement accepté et je dois bien avouer qu’elle avait raison (« comme toujours », dirait-elle).

La ville nous avait également été recommandée par plusieurs personnes de notre entourage et nous avions donc pu récupérer quelques petits bons plans avant de partir. C’est dans cette optique que je rédige aujourd’hui cet article, non pas forcément pour vous dire ce qu’il faut visiter (tout le monde connaît LES monuments principaux à visiter) mais pour partager avec vous quelques petits trucs et astuces pour préparer votre voyage si vous planifiez de visiter la Ville Eternelle.

Durée du séjour :

Evidemment, ici tout dépend de vos disponibilités et de votre budget, il faudra donc voir ce que vous pouvez vous permettre. Néanmoins, il faut avoir à l’esprit que Rome est une ville musée, ce qui implique deux choses. La première, dont je reparlerai un peu plus bas, est qu’il y a des choses magnifiques à voir à chaque coin de rue. La deuxième découle un peu de ça : il y a énormément de lieux à visiter ! C’est pourquoi il faut bien 5 à 6 jours sur place pour profiter d’un maximum des différents sites. Dans un premier temps, je pensais qu’on partirait pour 3 ou 4 jours uniquement mais beaucoup de monde nous a recommandé d’y rester plus longtemps si possible et effectivement, ça valait le coup/coût.

6 jours est selon moi le bon compromis pour pouvoir visiter un maximum de monuments et de profiter de la ville sans avoir à se dépêcher et à stresser pour s’y rendre en raison du peu de temps disponible. Bien sûr, si vous ne pouvez y aller que 2 ou 3 jours, ce sera déjà merveilleux également mais dans ce cas, n’essayez pas de tout voir cette fois. Faites-vous un planning des lieux que vous découvrirez lors de ce voyage et gardez les autres pour une prochaine fois. De toute façon, si vous jetez une pièce dans la célèbre Fontaine de Trevi, vous êtes assurés de revenir à Rome un jour…  Il vaut mieux voir moins de choses mais bien en profiter et s’imprégner des lieux que de rester seulement quelques minutes avant de vite courir ailleurs.

Se loger :

Je ne vous fais pas un dessin pour connaître les différentes possibilités de logements qu’on retrouve dans n’importe quelle ville mais je vous donne notre choix pour ce voyage puisque nous n’étions pas tout à fait d’accord au départ. Spoiler Alert : Et oui, OK c’est encore Madame qui avait raison.

Elle nous a dirigés vers un B&B à 5 minutes à pieds du Vatican (recommandé par la famille), donc parfait pour la localisation comme pied à terre pour explorer facilement la ville. Au départ, j’avoue que j’étais un peu réticent en voyant les photos des chambres, un poil vieillottes et kitsch. Après réflexion, il est vrai qu’il y a tellement de choses à faire lors de ce voyage que finalement, on n’est uniquement à l’hôtel pour dormir. On part tôt le matin et on rentre complètement rincés le soir donc direction une bonne douche et au lit. Pas la peine de payer une chambre de luxe pour ça, un bon lit fait l’affaire. D’ailleurs, notre chambre était, certes un peu kitsch, mais au moins très propre et au calme.

Planifier son séjour :

Là encore, afin d’optimiser votre temps sur place, je vous conseille de faire un planning de votre séjour, jour par jour, pour essayer de concentrer les visites par grand quartier (Vatican, quartier Borghese, quartier Colisée, etc.). Ceci vous permettra également de gagner du temps et de pouvoir profiter au mieux sans vous prendre la tête avec le fameux « Bon, on va où maintenant ? ». Dit comme ça, ça peut paraître un peu militaire mais vos pieds vous remercierons pour éviter d’errer au hasard, même si ça a aussi son charme de découvrir ruelles et places en se perdant au coeur de la ville.

Pour le petite histoire, j’avais moi-même préparé un planning aux petits oignons avec les lieux à visiter, le temps moyen qu’il fallait pour le visiter, les tarifs et les bons petits restaurants à proximité en fonction de notes TripAdvisor. Le truc vraiment parfait il faut bien l’avouer… Tellement parfait qu’il est sagement resté sur le bureau, chez nous, à la maison, à 1200km de là… Bon, ce n’était pas bien grave mais ça nous a un peu compliqué la tâche une fois sur place même si je me souvenais des grandes lignes et pour le coup, merci les smartphones (et le roaming gratuit en Europe !) pour se diriger ou trouver des recommandations. Cet oubli est la raison pour laquelle nous avons énormément marché durant toute la semaine et qu’on était bien crevé le soir en rentrant à l’hôtel…

Ce qui m’amène à vous parler des déplacements.

Se déplacer à Rome :

Je pense que la plupart d’entre vous se rendront à Rome en avion. Une fois arrivés sur l’un des deux aéroports, vous aurez plusieurs choix pour vous rendre en ville. Le plus simple et le moins cher (sauf si vous avez une connaissance sur place qui peut venir vous chercher évidemment) est encore le bus. Il y a différentes navettes qui font régulièrement le trajet entre l’aéroport et la gare centrale de Termini pour 5 à 8 euros environ. Il faut par contre compter une bonne heure de trajet environ en fonction de la circulation. Il faudra donc prendre ce délai en compte en fonction de l’heure à laquelle vous devez être à l’hôtel et surtout, pour le retour si vous ne voulez pas rater l’avion.

Une fois sur place, comme dit plus haut, Rome est une ville musée avec énormément de belles choses à voir rien qu’en se promenant dans ses rues. Architectures de différentes époques, places, fontaines, églises… C’est bien simple, il y a tout le temps quelque chose à voir. Du coup, le meilleur moyen de déplacement reste pour moi la marche. Déjà, c’est gratuit mais en plus, bien que Rome soit une grande ville, il est tout à fait possible de tout faire à pieds. Encore plus, si vous avez bien planifié vos visites comme expliqué précédemment. Prévoyez simplement de bonnes chaussures voire au moins deux paires histoire de les laisser respirer un peu entre deux jours… ^^

La ville dispose également de quelques lignes de métro et de trains que nous n’avons pas expérimentées et dont je ne vous parlerai donc pas ici. Si vous voulez la jouer Dolce Vita, vous pouvez aussi louer une Vespa et parcourir la ville comme de vrais italiens.

Une petite astuce (A VOS RISQUES ET PERILS. LES PETITS PIMENTS ET SES AUTEURS NE POURRONT ETRE TENUS RESPONSABLES EN CAS DE PROBLEMES <- houuu ça fait peur ça hein ?) pour se déplacer si vraiment vos pieds n’en peuvent plus. Bon, elle n’est pas très légale… OK, pas du tout même… Nous avons pris à quelques reprises les bus de la ville. Il y en a souvent et un peu partout donc très pratique pour les plus longues distances. En bons citoyens que nous-sommes, nous avons payé nos tickets que nous avons validés à la montée dans le bus. Très vite, nous nous sommes rendus compte que la très grande majorité des italiens prenaient le bus sans ticket (à moins qu’ils n’aient une carte d’abonnement qui n’a pas besoin d’être validée à chaque montée mais j’en doute), je n’avais jamais vu ça à ce point. Du coup, on s’est dit qu’il y avait peut-être moyen d’effectuer quelques trajets « gratuitement »… Bon, pour minimiser les risques d’amendes en cas de contrôle, si vous utilisez cette technique (souvenez-vous du message en majuscules en début de paragraphe ! FRAUDER C’EST VOLER !), achetez quand même un ticket par personne que vous ne validez pas en montant mais, si contrôle il y a, vous pourrez toujours prétendre que vous étiez si subjugués par la beauté de la ville que vous avez oublié de valider le ticket… Quelles têtes en l’air vous faites… 😉

Manger à Rome :

Aaaah l’Italie… Ses pizze, ses pâtes, ses fromages, sa charcuterie… Il faut dire que pour reprendre des forces après tous ces kilomètres de marche, on a l’embarras du choix.

Encore une fois, tout dépend ici du budget que vous souhaitez mettre mais il est tout à fait possible de très bien manger pour peu de frais à Rome (en tout cas en terme de produits et de goût, pas forcément d’un point de vue diététique). Nous avons principalement opté pour des repas sur le pouce lors de notre séjour, tous vraiment très bons, pour une dizaine d’euros par personne maximum. Il y a bien sûr beaucoup de pizzerias qui proposent soit des parts de pizza soit des pinse (petite pizza ovale) et rien que d’y repenser, j’en ai l’eau à la bouche (si vous êtes près de la Villa Borghese, allez goûter celles de chez Pinsere, un délice !). Beaucoup de charcuteries proposent également des sandwichs maison avec de bons produits et des petits restaurants offrent des plats du jour à un rapport qualité-prix imbattable.

Par contre attention, à la différence de la France, l’eau du robinet, le pain et le service à table peuvent à priori être facturés en plus des prix des plats indiqués sur la carte mais cette mention doit forcément apparaître sur la carte si tel est le cas. Nous n’avons pas eu le cas mais c’est toujours bien de le savoir.

Evidemment, je rappelle par ailleurs brièvement les grands principes de base pour éviter les mauvais restaurants :

  • Fuyez les zones touristiques et choisissez plutôt des choses dans des rues moins passantes
  • Un restaurant où les plats sont en photo à l’entrée, voire carrément présentés sur un table en plein soleil, n’est jamais une bonne idée
  • Si un rabatteur veut vous faire entrer, passer votre chemin, un bon restaurant n’a pas besoin de ça pour que les clients arrivent
  • Si il faut 3 heures pour lire la carte tellement il y a de choix, il y a peu de chance que les produits soient de qualité
  • Aidez-vous des avis type TripAdvisor ou Google, c’est la plupart du temps cohérent

Mais surtout, faites-vous plaisir, il y a tellement de bonnes choses à découvrir !

Planifier ses visites :

Je vous vois venir, vous pensez que je vous ai déjà parlé de ça précédemment mais non, je vais m’attaquer ici à un autre point : prévoir ses visites à l’avance.

Vous avez choisi votre durée de séjour, vous avez rédigé votre petit planning des choses à faire chaque jour et vous savez donc à peu près ce que vous allez visiter quand vous serez sur place. Je me répète mais il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à voir et faire à Rome, ce qui sous-entend qu’il y a aussi beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde (bien sûr, sans doute moins en plein moins de décembre qu’au mois de mai… Là c’est à vous de voir). Il est donc préférable de réserver ses tickets à l’avance pour éviter les longues files d’attente devant les principaux monuments. De nombreux sites internets et applications proposent se service avec parfois des packs de visites pour les principaux monuments ou comprenant un titre de transport. Attention malgré tout aux arnaques et pensez à rechercher des avis sur ces sites pour être certains qu’ils offrent des vrais billets et à un tarif normal. Il y a par contre souvent quelques euros de plus à payer pour réserver…

Prendre ses tickets à l’avance ne veut bien sûr pas dire qu’il n’y aura pas de file d’attente du tout puisque de plus en plus de voyageurs ont cette même idée. Cependant, nous sommes quand même entrés beaucoup plus rapidement que si nous n’en avions pas pris. Ce d’autant plus que certaines visites ne se font QUE sur réservation.

C’est le cas par exemple de la galerie Borghese où les visites doivent absolument être réservées à l’avance pour y accéder (il y a parfois quelques places de dernière minutes mais c’est prendre un risque) car elles sont d’une durée limitée à 2h pour un nombre bien défini de visiteurs. Ceci peut sembler ennuyeux de prime abord mais c’est en fait plutôt une bonne chose puisque ça permet de visiter la galerie sans qu’il n’y ait vraiment trop de monde en même temps. Pensez donc à réserver votre créneau si vous voulez y faire un tour. Les jardins de la Villa sont quant à eux gratuits et en accès libre.

Voilà, vous avez désormais toutes les cartes en mains pour préparer au mieux votre séjour à Rome. Vous n’allez pas être déçus !

Si vous avez des questions particulières ou, si vous avez déjà été à Rome et que j’ai oublié quelque chose ici, n’hésitez pas à nous en faire par dans les commentaires.

Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.