Déconnecter pour mieux se reconnecter


Slow Life / dimanche, mai 6th, 2018

Ceux qui nous connaissent bien le savent, et je pense que nous sommes très nombreux dans ce cas, nous sommes très accros à nos smartphones. Du réveil au coucher, ils sont présents autour de nous et sont bien souvent la première et la dernière chose que nous utilisons dans une journée. Il est vrai que les développeurs d’applications ont bien compris comment fonctionne le cerveau et le système de la « récompense » qui fait qu’on ne peut s’empêcher d’y revenir.

Bien sûr, les smartphones n’ont pas que des mauvais côtés et sont souvent bien utiles mais justement, il faudrait arriver à se rappeler que ce sont des outils et qu’on peut les laisser de côté quand on n’en a pas besoin. Malheureusement, de nos jours, ils se sont introduits dans tous les instants du quotidien et nous font parfois passer à côté de plaisirs simples ou nous empêchent de profiter de l’instant. Bien sûr, je suis le premier à y être accroché, je ne le cache pas.

Que ce soit dans la rue, en vacances, entre amis ou en famille, on ne voit plus que ça.

Là où j’en ai pris vraiment conscience, c’est en pensant à mes lectures. Encore une fois, ceux qui me connaissent bien savent que j’étais plutôt du genre gros lecteur jusqu’à il y a encore quelques années, c’est simple j’adore me poser avec un bon livre et partir instantanément dans des aventures diverses. Le moment où je lisais le plus était sans doute le soir, sous la couette, juste avant de dormir. Or je constate que je lis beaucoup moins ces derniers temps et c’est normal puisque jusque dans le lit, j’utilise mon smartphone que je lâche juste avant de dormir et que je reprends dès le réveil.

Suite à cette prise de conscience, nous avons pris la décision depuis le début de l’année (en quelque sorte notre bonne résolution) de bannir les téléphones de la chambre. Pour être honnête, je pensais que ça allait être difficile mais finalement pas du tout, au contraire, c’est presque une libération. Désormais, on reprend le temps de lire un bon livre ou tout simplement de discuter, car oui, si nous sommes sensés être à l’ère de la communication, ces objets ont parfois tendance à nous éloigner.

Alors je vous vois venir avec la « bonne » excuse du smartphone qui sert de réveil donc qui doit être sur la table de nuit. Et bien sache, jeune padawan, qu’il existe des objets dont l’utilité première et simple est de te réveiller, on appelle d’ailleurs ça : un réveil ! Plus sérieusement, c’était un peu notre excuse également mais il existe bien entendu de multiples autres solutions pour se réveiller à l’heure. Madame possédait déjà un bracelet d’activité qui fait également alarme silencieuse et je m’en suis également pris un pour trois fois rien sur Amazon. En plus de bien fonctionner, l’alarme silencieuse (ou presque car fonctionne par vibrations) permet d’éviter de réveiller l’autre vu nos plannings décalés.

S’il fallait encore vous convaincre, sachez qu’il a été démontré dans de nombreuses études que la lumière émise par les différents écrans nuit à la qualité du sommeil donc si vous avez des problèmes d’insomnie, ne cherchez peut-être pas plus loin.

Du coup, j’ai déjà dévoré plusieurs livres depuis cette « expérience » et j’en suis très heureux, ça m’avait manqué finalement !

Lors de notre dernier voyage à Rome, nous avons également essayé de laisser au maximum nos téléphones dans nos poches et on s’accordait juste quelques instants le soir. Sinon pour le coup, ils ne nous servaient essentiellement que comme les outils qu’ils sont : trouver le chemin, trouver un bon restaurant et faire quelques photos. (Au passage, je ferai probablement un prochain article sur les bons plans pour un voyage à Rome.)

Ce n’est qu’un petit pas mais c’est déjà un bon début pour apprendre à lâcher un peu nos téléphones pour finalement, se reconnecter vraiment.

Et vous, êtes-vous également accro à votre smartphone ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.