DIY – Réaliser une bouture d’ananas


DIY, Urban Jungle / jeudi, mai 16th, 2019

Vous le savez, ici on aime les plantes mais aussi les expériences. À chaque fois qu’on mange un ananas, je trouvais dommage de jeter ses jolies feuilles. Je me suis dit qu’il était peut-être possible d’en faire une plante d’intérieur (n’ayant pas vraiment la chance d’avoir un climat tropical en Moselle) et j’ai donc fait quelques recherches à ce sujet. J’ai ainsi découvert qu’il est tout à fait possible de réaliser une bouture d’ananas à partir d’un fruit acheté dans le commerce.

Bon OK, l’ananas n’est pas ce qu’on peut appeler un produit local… On en voit rarement pousser dans nos jardins mais c’est trop bon donc on se le permet de temps en temps.

J’ai donc tenté de le bouturer à plusieurs reprises en essayant d’affiner progressivement la technique, que je vous livre dans la suite si vous voulez tenter chez vous.

Ma première tentative avait bien fonctionné et est maintenant en terre, en pot, depuis un an. Je ne m’attends bien sûr pas à récolter mes propres ananas maison mais c’est intéressant de voir la plante évoluer lentement. Deux autres sont actuellement dans l’eau.

Réaliser une bouture d’ananas :

Tout d’abord, il est essentiel de bien choisir son fruit. Il faut qu’il soit le plus frais possible, avec des feuilles bien vertes et fermes, si possible bio. Le plus adapté semble donc plutôt les ananas « avion » qui, comme leur nom l’indique, sont transportés par avion et non par bateau, et sont donc cueillis plus récemment. On est d’accord, ce n’est pas le moyen de transport le plus écologique…

Une fois votre fruit acheté, il faut séparer la tige du fruit. Pour cela, la meilleure technique consiste à attraper les feuilles d’une main et le fruit de l’autre, puis de tourner dans un sens contraire. Normalement, vous devriez réussir assez facilement et proprement à les détacher.

Il restera probablement un peu de chair du fruit au pied de la tige. Retirez-en un maximum à l’aide d’un couteau sans abîmer le pied de la tige. Ceci évitera le développement de moisissure et donc au pied de moisir.

Il faudra ensuite enlever les premières feuilles de la base simplement en les tirant vers le bas une à une. Le but est ici d’obtenir un beau pied bien propre, prêt à refaire des racines.

Afin de stimuler la reprise des racines, vous pouvez ensuite couper les pointes des feuilles restantes. Ceci à pour but d’éviter que la plante n’utilise trop son énergie pour les feuilles dans un premier temps mais favorise plutôt son enracinement.

Le plus gros du travail est maintenant fait. Pas compliqué n’est-ce pas ?

Il faut maintenant laisser sécher un peu le pied pendant quelques jours (au moins 48h). Profitez-en pour savourer le fruit pendant ce temps !

Une fois ce temps de séchage passé, deux techniques sont possibles : soit le mettre en eau, soit directement en terre. J’ai pour ma part opté pour la première solution qui a bien fonctionné.

Placez l’ananas dans un récipient d’eau de sorte que seule l’ensemble de « la base » soit immergée. Évitez que les feuilles qui restent ne trempent dans l’eau. En fonction de votre contenant, vous pouvez piquer quelques cure-dents à la base des feuilles pour maintenir l’ananas à la bonne hauteur.

Ensuite ? Il ne reste plus qu’à patienter et parfois jusqu’à plusieurs semaines. En fonction de votre fruit de départ, les racines mettront plus ou moins de temps à apparaître.

Lors de cette étape, il faudra simplement penser à changer l’eau régulièrement (au moins une fois par semaine) et à remplir le récipient afin que le pied soit toujours dans l’eau.

Au bout de quelques temps, vous devriez commencer à voir quelques petits bourgeons racinaires apparaître tout autour du pied. Les racines vont alors progressivement pousser.

Une fois qu’une belle « chevelure » de racines est présente, vous pourrez alors le mettre en terre en maintenant le terreau humide les premiers jours. Il faudra prévoir un emplacement chaud et lumineux mais pas trop sec. Il est possible de pulvériser de temps en temps de l’eau sur les feuilles pour maintenir un certain niveau d’humidité. Arrosez ensuite régulièrement mais sans excès.

Si vous avez la chance d’habiter une région clémente au niveau météo, vous pourrez le placer dehors par beau temps.

Il ne vous reste plus qu’à apprécier votre nouvelle plante qui devrait grandir progressivement en faisant de nouvelles feuilles. Si les conditions sont réunies et que vous êtes très chanceux, vous aurez même peut-être un fruit qui repoussera sur une tige émergeant du centre des feuilles, mais il ne faut pas trop y compter.

Vous avez déjà tenté l’expérience ou d’autres boutures originales ? Nous avions aussi réalisé des boutures d’avocats à partir de noyaux qui avaient bien pris mais ont malheureusement succombé à un champignon qui noircissait les feuilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.